mercredi 26 septembre 2018

5 RAISONS DE S’OCCUPER DU RÉFÉRENCEMENT

5 RAISONS DE S’OCCUPER DU RÉFÉRENCEMENT

5 RAISONS DE S’OCCUPER DU RÉFÉRENCEMENT



Quand vous tenez un blog, on vous explique souvent que s’occuper du référencement est essentiel pour gagner de la visibilité et développer votre blog. On vous dit comment choisir des mots-clés, comment rédiger des titres pertinents, comment créer des liens entre différents contenus… mais on vous explique rarement les bénéfices que le SEO peut vous apporter à un niveau beaucoup plus personnel !

Le référencement va souvent de pair avec certaines craintes : ne risque-t-il pas de briser la spontanéité du blogging ? D’induire trop de calcul dans votre manière de rédiger ? Est-ce vraiment sain d’avoir un raisonnement basé sur le trafic, au risque de délaisser une relation plus sincère avec ses lecteurs ? Dans cet article, je vais vous montrer que s’occuper du référencement n’est pas seulement une histoire de visibilité.

1. Gagner du trafic… pour aller plus loin !

Oui, le SEO permet de gagner du trafic. Oui, c’est toujours agréable pour l’ego de voir son nombre de visiteurs grimper ou d’augmenter les revenus que l’on tire de son activité grâce au référencement.

Mais le trafic que vous allez gagner est aussi une source d’enrichissement plus personnel : il a la capacité à générer des conversations ; il vous pousse à prendre la parole devant un nombre croissant de lecteurs, un véritable atout pour la confiance en soi ; le trafic soulève souvent des questions que vous n’auriez pas anticipées tout seul.

S’occuper du référencement, c’est ouvrir la porte à une foule de « rencontres » avec votre public : des visiteurs dont les opinions, l’expertise, le parcours, l’expérience, la maturité peuvent susciter des échanges et vous apporter des opportunités.

2. S’occuper du référencement pour développer ses compétences

En SEO, si vous vous contentez d’aborder des sujets très larges et très génériques, vous allez avoir énormément de mal à émerger. En effet, il y a aujourd’hui beaucoup de contenus disponibles en ligne, beaucoup de sites différents sur chaque thématique… et très peu de places à prendre sur la première page de Google !

Il est tout à fait possible pour un blog de rivaliser avec des marques célèbres dans les résultats de recherche. J’ai récemment réalisé un audit pour un client travaillant dans l’univers des animaux domestiques… et parmi ses concurrents figuraient de nombreux blogs créés par des passionnés de chats ou de chiens !

Cependant, ce n’est pas sur le mot « chat » ou « chien » qu’il sera le plus facile de faire la différence ! Trop large, trop bateau, trop ordinaire, trop évoqué par des sites de tout poil (hum).

On fait la différence en traitant des sujets beaucoup plus pointus, ce que l’on appelle la longue traîne en référencement. Par exemple, au lieu de faire un article « Tout savoir sur le chat », on va créer des articles comme « Que faire si mon chat fait pipi sur le lit ? » ou encore « Comment faire perdre du poids à mon chien ? »

De ce fait, s’occuper du référencement pousse à approfondir sa connaissance d’un sujet pour sortir d’une approche trop banale et déjà vue absolument partout !

3. Le référencement, un moyen de valoriser votre expertise

Un article optimisé pour le référencement est un article qui se soucie vraiment des préoccupations des gens.

En effet, les moteurs de recherche ont un objectif simple : proposer un contenu intéressant pour répondre à une problématique exprimée par un internaute.

Quand on est blogueur, ça implique de faire preuve d’une grande empathie et d’une grande curiosité pour déterminer sous quels angles traiter un sujet afin de satisfaire les attentes des lecteurs. Le SEO vous pousse donc à avoir une vraie vision d’ensemble… et à valoriser l’étendue de votre réflexion ou de vos connaissances sur une thématique donnée.

4. S’occuper de SEO, un exercice de pédagogie

Il existe une règle d’or en matière de référencement : utiliser le même langage que l’internaute.

C’est un problème que l’on rencontre parfois sur des sites de « vieilles » marques peu à l’aise avec le digital : elles parlent dans leur jargon, de leurs propres produits ou services… en oubliant que l’internaute n’emploie pas du tout le même langage. Sur Internet, on est toujours bien plus efficace quand on évoque les « vrais sujets » pour lesquels les gens se passionnent que lorsqu’on s’auto-congratule sur son génie ;)

S’occuper du référencement, c’est donc être capable de se projeter dans la manière dont les gens s’expriment, de leur expliquer les choses non pas avec vos propres mots mais avec les leurs.

C’est aussi être capable d’anticiper les questions : en effet, de nombreuses requêtes formulées sur les moteurs de recherche sont des questions (comment, pourquoi, que faire si…, est-ce que…, à quoi, à qui, où…). Cette tendance se manifeste d’autant plus à l’heure où les assistants vocaux se développent.

Blogging

5. Maintenir ses connaissances à jour

Un moteur de recherche comme Google effectue des mises à jour tout le temps, jour et nuit, toute l’année. Il apprend de manière autonome grâce à l’intelligence artificielle… et ça signifie qu’il est capable de détecter de mieux en mieux des contenus périmés ou des informations erronées.

Un article peut être extrêmement bien référencé pendant des mois et s’écrouler subitement dans les résultats de recherche parce que le contenu est démodé et a été supplanté par des sites plus à jour, plus complets, plus « utiles » à l’internaute. Je l’ai déjà vécu plusieurs fois sur le blog !

C’est une incitation à mettre à jour ses articles de temps en temps (quitte à réduire un peu sa fréquence de publication de nouveaux contenus par ailleurs, car la mise à jour demande du temps !). Mais c’est aussi une incitation à suivre les évolutions de sa thématique.

Certains termes peuvent changer : par exemple, l’auto-entreprise est devenue la micro-entreprise. On ne parle plus de « SSII » mais d’ESN. Certaines informations peuvent changer sur le fond : une règle qui évolue, une technologie qui disparaît ou apparaît, des habitudes sociales qui changent… Sans parler de vos propres connaissances qui se développent et vous font parfois percevoir les choses avec plus d’acuité.

À l’inverse, avec un regard SEO, on prend conscience que pour répondre aux besoins de l’internaute, il faut garder cette capacité à faire évoluer ses connaissances en permanence (et à en faire profiter ses articles et, par extensions, ses lecteurs !).

Tout ceci pour rappeler que le référencement n’est pas seulement une histoire de trafic, de code, de calculs stratégiques. Il s’inscrit aussi dans une véritable dynamique de progression personnelle, un moyen pour les blogueurs de s’approprier la discipline même quand elle ne vous intéresse pas beaucoup !

Enregistrer un commentaire

Whatsapp Button works on Mobile Device only

Start typing and press Enter to search